Retour à l'université de Lyon

  • english version

Boutique des Sciences > Carnets de bord > Evaluation de l'impact social d'un dispositif de lutte contre l'isolement et l'anonymat dans les villes


Participer aux Petites cantines

Share |

le 28 mai 2018 /

Les semaines se sont succdes permettant ainsi de prciser peu peu lobjet de recherche et les axes qui constitueront plus tard une problmatique.

Il est apparu que la question de la participation était centrale pour le terrain. Le projet associatif des Petites cantines invite en effet les adhérents à se joindre aux ateliers de cuisine, aux repas et également, pour les personnes qui souhaitent donner davantage de leur temps, d’être bénévoles. La participation, concept développé par la sociologue Joëlle Zask dans son livre : Participer : essai sur les formes démocratiques de la participation m’est apparu pertinent car il permet d’interroger deux niveaux d’implication : « prendre part » et « contribuer ».

Le premier est défini comme le fait de s’associer librement autour d’un intérêt commun. Les adhérents des Petites cantines (convives, services civiques, salariés) « prennent part » en effet au projet associatif centré sur la lutte contre l’isolement et l’anonymat en ville, et ce, par l’outil des cantines. Le second est présenté par la sociologue comme un apport personnel de chaque membre du groupe qui lui permet de poursuivre son processus d’individuation, c’est-à-dire de créer un continuum dans ses expériences. Ce niveau de participation est en effet identifiable chez les services civiques et les convives interrogés qui expriment une joie retrouvée suite à leur engagement qui fait sens dans leur vie. « Contribuer » implique cependant selon Joëlle Zask que l’action du membre apporte un changement dans le groupe et qu’une tête soit égale à une voix.

Cet aspect reste à interroger au vu de l’identité de l’association qui se rapproche de la Start up organisée autour d’une structure fédératrice ayant un rôle de leadership.
 

Par Célia Gapail

Thématique : Humanites et urbanite

Commenter ?